Conseils en écriture ~ Technique et instinct


L'instinct demande à être dressé par la méthode, mais l'instinct seul nous aide à découvrir une méthode qui nous soit propre et grâce à laquelle nous pouvons dresser notre instinct.
Jean Cocteau

 

La technique peut-elle tuer l'instinct ?

Léonard de Vinci maniait un art incroyablement pétri de techniques, tant dans sa façon de peindre que de composer sa toile. Et si certains de ses tableaux sont si forts et si intimes, c'est bien parce qu'il a assimilé en lui cette étrange alchimie entre règles et vécu. Or, n'y a-t-il pas d'artiste plus méthodique que Léonard de Vinci ?

S'inspirer d'auteurs pour composer ses propres textes, appliquer certaines règles pour mener votre écriture ne vous dispense pas de la vivre dans un acte d'amour. Une écriture ne peut être qu'incarnée ou désincarnée. Pas de juste milieu : cet élan qui cesse parfois, la source tarie au détour d'une page, parce que l'émotion n'est plus présente.

Imiter un style ne consiste pas à jouer les caméléons mais à se l'approprier avec jubilation et donc personnalité. Pour reprendre une dernière fois Jean Cocteau, même s'il pousse le paradoxe un peu loin : « Un artiste original ne peut pas copier. Il n'a donc qu'à copier pour être original. »

Les procédés stylistiques, les jeux de combinatoires narratives (l'imaginatique) ne sont que des outils, des points d'appui, des systèmes. De même qu'il ne suffit pas de savoir appuyer sur les bonnes touches dans un ordre particulier pour savoir jouer du piano, il serait vain de croire qu'un style peut se passer de vécu, et inversement. L'auteur mène son travail à la fois en conscience et en instinct.

Du fait que les mots semblent parfois s'assembler « tout seuls », nous avons l'illusion qu'ils viennent d'une sorte d'inspiration naturelle. Le style résulte en réalité d'un apprentissage, d'une appropriation de procédés, souvent inconsciente, au travers notamment de nos lectures.

Plongez-vous dans un état créatif et c'est instinctivement que vous choisirez les outils adéquats. Ou bien piégez l'inspiration par des contraintes formelles et c'est en toute conscience que vous amorcerez votre récit. Laissez-vous guider, faites-vous confiance, jouez le jeu du chaos, prenez parfois aussi de la distance, réfléchissez, posez votre texte, revenez à la charge. Ecrire, c'est aussi respirer : inspiration et expiration, instinct et intelligence.

Sébastien Onze (texte déposé sur CopyrightFrance.com, reproduction interdite)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×